Accueil Les Cordiers Photos A propos des Cordier, du sens critique et de mes expériences sur vous.

A propos des Cordier, du sens critique et de mes expériences sur vous.

Commentaires fermés

Il faut le dire, les photos des Cordier publiées ici une par une chaque jour remporte un certain succès. Postée souvent vers minuit elle est regardée la nuit et presque immédiatement après publication. Plus en général que mes photos. Il n’y a aucune jalousie dans ce propos, j’ai dépassé ce stade et je n’ai jamais cherché à établir une échelle de valeur à mes photos, à me prendre pour un photographe, encore moins à me comparer! Quelle idiotie ce serait. Néanmoins je me permets de poser un regard critique, bon ou moins bon sur les photos des autres, blogueur ou pas, tout comme vous.

Pour qu’une publication soit comptabilisée il faut ouvrir l’article et pour que la photo soit comptée comme « hit » (vue) il faut qu’elle soit cliquée, visionnée.

Pas mal de leurs photos aux Cordier, dans ce livre (je ne connais que celui-là), n’ont quasi d’intérêts que parce que nous portons un regard de rouennais dessus, regard sur un témoignage avec souvent de l’affect mêlé, selon le lieu, selon notre histoire. « Dans chaque lieu un souvenir, dans chaque souvenir un lieu ». Bonnes ou moins bonnes, leur force principale réside dans leur quantité, dans leur systématisme, dans leur volonté de témoigner d’une ville, d’une population.  J’ai aussi croisé avec les Cordiers quelques obsessions photographiques bien rouennaises, des lieux emblématiques, des lieux connus seuls des vieux routiers de la ville, des ciels, des arbres, des contres-jour forts, le Vieux-Marché, la cathé, le port…

Continuant mes réflexions j’ai finalement décidé de « brouiller » les choses, de vous prendre comme cobayes. J’ai donc une fois publiée une de mes photos comme étant tirée du livre des Cordier et mise en ligne comme d’habitude, avec l’enrobage, un soir vers minuit. À l’inverse, j’ai publié une photo des Cordiers dans la journée sans les mentionner, juste un titre et une image dans le flot des images que je mets en ligne. Sans surprise, en tous cas pour ma part, ma photo publiée sous le nom de Cordier a remporté un franc succès et celle des Cordier publiée sans leur nom ni leur présentation habituelle à fait un petit bide. Bien sûr me direz-vous il y a une part de subjectivité dans ceci qui tient au choix des photos évidemment. La science veut que tout expérience soit réitérée pour être validée, soit. Mais je vous voit cliquer les Cordiers avec un score quasi égal chaque jour, avec quelques variantes lorsque la photo des Cordier est effectivement plus forte. Au final ce qui est formidable c’est que chaque jour les Cordiers sont salués et reconnus. D’autre part, et sur un plan uniquement photographique, je ne suis pas certain que vos réactions aux photos des Cordiers seraient les mêmes si l’on masquait l’auteur. Cela me rappelle cette histoire d’un des plus grands violonistes au monde qui a joué dans le métro d’une grande ville comme un artiste de rue et qui ne soulevait aucune réaction particulière des passants pendant ses grands morceaux joué en virtuose… Le sens critique est mis à rude épreuve lorsqu’une fois l’habit passé on a bien du mal à voir autre chose qu’un moine.

Le Major.

cordier couv

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par playwithcathedrale
  • Les Cordier, 19 juin 2021.

    Photo n°82 – Chaque jour j’ouvrirais au hasard le livre « Rouen, au fil du regard » de Wil…
  • Les Cordier, 18 juin 2021.

    Photo n°81 – Chaque jour j’ouvrirais au hasard le livre « Rouen, au fil du regard » de Wil…
  • Les Cordier, 17 juin 2021.

    Photo n°80 – Chaque jour j’ouvrirais au hasard le livre « Rouen, au fil du regard » de Wil…
Charger d'autres écrits dans Les Cordiers Photos
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Fond d’écran cathédrale.

  …