Accueil MajorRouen XXL Panorama, avenue Pasteur et un certain entêtement municipal…

XXL Panorama, avenue Pasteur et un certain entêtement municipal…

Commentaires fermés

Lors du grand réaménagement du quartier et de l’avenue Pasteur il fut décidé de mettre en évidence sur le quai rive-gauche 2 grues Picasso (c’est leur nom « officiel »), mémoire du passé d’un port très actif anciennement au ras de la ville*.  Cette perspective mettait également en valeur le hangar 106, lieu de concerts, faisant lui aussi avec de nombreux autres hangars rénovés partie de la mémoire du port. Bravo, super, bien vu, je me souviens avoir applaudit. Mais cette perspective passé/présent aura fait long feu avec l’arrivée de l’énorme XXL Panorama. Ce lieu n’a pas atteint sa jauge de viabilité/rentabilité (150.000 visiteurs/an) et ceci malgré les 300.000€ versés annuellement par l’Agglo, essentiellement pour la communication et la publicité du lieu (pas loin de 2M d’€ depuis l’ouverture) afin de ratisser des visiteurs. Ce XXL devait à l’origine être démonté et remonté rive-gauche du coté du palais de l’Agglo et du pont Flaubert. Mais si la rentabilité n’a pas été atteinte rive-droite elle le sera encore moins rive-gauche, une rive historiquement boudée par la rive-droite et le tourisme même si les aménagements des quais ont rebattu un peu les cartes. Bref, le bidon bleu doit être démonté, fin du coûteux gag mais on ne sait pas ce qu’il va advenir de la structure béton intérieure qui permettait de regarder les panoramas de haut.

Il n’y a pas que la nature qui a horreur du vide (mais elle le remplit bien), la municipalité aussi puisqu’il est de plus en plus question d’y construire un lieu de culture et d’expos (un de plus) sur la base du prochainement défunt XXL. Cette perspective que je vois comme une grande respiration semble donc condamnée et ma petite voix qui crie dans la jungle des alcôves où se prennent les décisions n’aura sans doute que peu d’effet. La culture a besoin de lieux mais elle ne se résume pas à des œuvres exposées. Elle est faite de mille choses, de mille lieux, de mille ambiances que la mémoire collective met à profit et que les artistes régurgitent sous une forme ou une autre. La perspective de l’avenue Pasteur dégagée de toute structures était une invitation à l’évasion. Telle une piste d’aéroport elle incitait à l’envol vers des lieux lointains, un appel au voyage, à la rêverie. Sœur jumelle de la respiration, l’inspiration a besoin d’espace. D’ailleurs, qui aurait donc envie de prendre en photo cette avenue désormais bouchée si ce n’est à titre de documentation?

*Cette avenue était anciennement une artère de grande circulation, la chaussée était faite de gros pavés inégaux sans file marquée, les bas-cotés étaient remplis de bagnoles en stationnement, elle était très dangereuse pour les conducteurs et surtout pour les piétons, une horreur typique des années 60/70 où la voiture était une reine monstrueuse régnante sur les villes.

double image avenue pasteur PWC AA 052021_pfblog

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par playwithcathedrale
Charger d'autres écrits dans MajorRouen
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

6 dessins.

* * * …