Accueil Politique Arnaque retraites en vue.

Arnaque retraites en vue.

Commentaires fermés

Oui je sais c’est le week-end et vous avez eu votre compte de politique cette semaine. Mais quand même j’aimerais partager avec vous une info parue ce jour sur Libé.fr, une info que vous ne lirez sans doute pas sur d’autres médias ou du moins pas immédiatement, voire jamais. Aussi parce que c’est une info intéressante à connaître avant les élections législatives et qui porte sur la réforme des retraites.

Le patron des patrons, Geoffroy Roux de Bézieux a défendu vendredi dans une matinale radio, et à cela rien d’étonnant, le report de l’âge de départ à la retraite / 65 ans en 2030. Pour ma part, j’ai la tête pleine des scénarios catastrophes ressassés dus aux vieillissement de la populations et à l’arrivée des papys boomers qui mettront les finances retraites dans le rouge vif. Mais le patron du MEDEF a ajouté «c’est la quantité de travail qui crée la richesse …/… on a un système de protection sociale qui est généreux» Et d’ajouter «On a besoin d’investir dans l’école, on a besoin d’investir dans la défense», et pour ça, explique Geoffroy Roux de Bézieux, il nous faudra «des recettes de cotisations». Contrairement à ce qui nous est seriné depuis des années pour faire passer la pilule, repousser l’âge de départ à 65 ans ne permettrait pas seulement de combler le besoin de financement du système, mais le rendrait carrément excédentaire : cela permettrait, à partir de 2030, de dégager pas moins de 20 milliards d’euros par an, alors même qu’à cette période et sans réforme, le régime des retraites pourrait revenir de lui-même à l’équilibre.

Je cite Libé : «Il faut donc s’arrêter un instant sur cette idée pour le moins originale : on croit comprendre, en écoutant le président du Medef, que les cotisations retraites, dont le nom dit pourtant bien ce qu’elles sont censées financer, pourraient en réalité financer tout à fait autre chose. Dit autrement et pour reprendre ses deux exemples, ce serait donc aux seuls travailleurs de fournir un effort supplémentaire pour améliorer l’éducation ou renforcer notre armée. Ajoutons : compte tenu du caractère profondément inégalitaire d’une mesure d’âge comme celle posée sur la table, ce serait surtout aux travailleurs ayant commencé le plus tôt de fournir cet effort. Et ce serait suffisamment normal pour être dit au détour d’une phrase dans une interview radiophonique à grande écoute. En même temps, si Geoffroy Roux de Bézieux le dit avec un tel naturel, c’est peut-être parce que cette idée est bel et bien en train de s’installer doucement dans le paysage public, sans faire beaucoup de vagues pour le moment. Et ce n’est pas (qu’)au Medef qu’on le doit : depuis son entrée en campagne, Emmanuel Macron lui-même revendique cette idée que sa réforme serait une sorte de remède miracle à tout un tas de problèmes. Dès le 10 mars, l’un de ses fidèles, Richard Ferrand, expliquait sur France Info que le report de l’âge légal financerait «notre modèle social, notre éducation, notre système de santé, etc.» Travailler jusqu’à 65 ans puis finir maltraité dans un EHPAD à 2500€ par mois, il est pas beau l’avenir?

Geoffroy Roux de Bezieux, president MEDEF

  • Annexion.

    Dessin Marian Kamesky (Autriche) sur Cartoon Movement …
  • Russie : Mobilisation

    Dessin Marian Kamensky (Autriche) sur Cartoon Movement …
  • Robe cathédrale*.

    * Uniquement sur commande minimum de 25 pièces – tailles mélangées possibles. …
Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par playwithcathedrale
  • Annexion.

    Dessin Marian Kamesky (Autriche) sur Cartoon Movement …
  • Russie : Mobilisation

    Dessin Marian Kamensky (Autriche) sur Cartoon Movement …
  • Terremoto in Italia.

    Coco in Libé …
Charger d'autres écrits dans Politique
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Certes, mais avant quoi? (expo Saint Ouen)